Bannissement des sacs de plastique

Bannissement des sacs de plastique 2018-06-29T08:24:41+00:00

fbk_Publication_001La Communauté métropolitaine de Montréal rejoint un mouvement mondial qui a décidé d’agir afin de protéger l’environnement. Avec sa campagne « Je fais ma part », la CMM veut inciter les consommateurs et les commerçants à adopter des comportements écoresponsables, comme l’ont fait des centaines de municipalités à travers le monde en bannissant les sacs de plastique.

L’objectif de la campagne est de sensibiliser la population quant aux impacts négatifs des sacs de plastique sur l’environnement. En plus d’être une nuisance visuelle, l’abandon des sacs de plastique dans l’environnement affecte les écosystèmes terrestres et marins et leur dégradation prend plusieurs centaines années.

 

  • Les municipalités du Grand Montréal ont décidé d’agir pour réduire l’utilisation des sacs de plastique. Elles rejoignent ainsi un vaste mouvement mondial.
  • Entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d’emplettes, principalement des sacs de plastique, sont distribués chaque année.
  • Seulement 14 % des sacs sont récupérés et le reste se retrouve souvent dans l’environnement où ils peuvent mettre jusqu’à 1 000 ans pour se décomposer.
  • En plus d’être une nuisance visuelle, les sacs de plastique perdus ont des impacts importants sur les écosystèmes terrestres et marins.
  • Les citoyens du Grand Montréal sont prêts ! L’application du Code volontaire de bonnes pratiques sur l’utilisation des sacs d’emplettes a déjà permis de diminuer la consommation de sacs de 52 % au Québec entre 2008 et 2012.

Le 22 avril, Saint-Jean-Baptiste fait sa part!