Article de la RISAVR | Le COVID-19 et les animaux de compagnie

Alors que le Québec multiplie les efforts et mesures pour contrer la pandémie de coronavirus Covid-19 qui sévit, à l’instar de tous les pays du monde, la RISAVR souhaite informer les citoyens qu’il n’existe à ce jour aucun test commercialement disponible pour tester les animaux de compagnie.

Depuis le début de la pandémie, un seul animal aurait été testé « faiblement positif » au coronavirus qui affecte actuellement les humains, soit un Spitz Allemand à Hong Kong dont la maitresse était atteinte du virus. Le chien ne présentait aucun signe clinique et le résultat du test est possiblement attribuable à la contamination de son environnement.

Selon les plus récentes données, il n’y a aucune preuve que les animaux de compagnie peuvent être infectés par le COVID-19, ou le propager à leur tour.  Au vu des informations scientifiques disponibles à ce jour, le virus ne prolifère pas dans les voies respiratoires du chien ou du chat. Ces derniers ne toussent pas, n’éternuent pas. Par contre, les chiens et les chats vivant avec des maîtres atteints du Covid-19 peuvent héberger des gouttelettes dans leur pelage. Ces microgouttes, issues des éternuements et de la toux des humains, peuvent durer plusieurs heures dans le pelage de l’animal. Ils pourront alors devenir des vecteurs de transmission de la maladie. Il est donc fortement recommandé de faire un bon shampoing à l’animal lorsque ce dernier a été en contact avec des personnes infectées, en frottant bien son pelage, tout comme il est conseillé aux humains de se laver les mains pour éviter la propagation du virus.

Depuis le début de la pandémie actuelle, rien n’indique que les chiens et chats de compagnie soient des vecteurs significatifs du Covid-19.

Enfin, on doit se rappeler que depuis longtemps les chiens et les chats hébergent des coronavirus qui leur sont propres et qui ne représentent aucun danger pour l’humain. Il n’existe à ce jour aucune preuve fiable que les chats et les chiens peuvent transmettre le coronavirus aux humains.

Samedi le 14 mars 2020, le premier ministre François Legault a demandé aux personnes de 70 ans et plus d’éviter de sortir de chez elles, à moins que cela ne soit vraiment nécessaire. Il est utile de savoir que si vous ne pouvez sortir de la maison, si vous êtes en quarantaine ou si vous contractez le coronavirus alors que vous vivez avec un chat ou un chien, des options relativement faciles s’offrent à vous. Il s’agit simplement d’avoir suffisamment de nourriture et de litière à votre disposition pour plusieurs jours. Plusieurs établissements vétérinaires et épiciers au Québec offrent la prise de commandes en ligne ou par téléphone et les livraisons s’effectuent à domicile.

Si le lavage des mains plusieurs fois par jour est la mesure d’hygiène par excellence pour les humains, pour les animaux assurez-vous de respecter les règles d’hygiène de base, soit :

  • ramassez les excréments de votre chien ou de votre chat lors des sorties;
  • mettez de l’eau sur le pipi de votre chien lors des sorties;
  • lavez-vous soigneusement les mains plusieurs fois par jour;
  • lavez votre animal avec un shampooing lorsqu’il côtoie des personnes pouvant être atteintes du virus.

Les propriétaires d’animaux de compagnie atteints du COVID-19 doivent :

  • éviter de tousser ou d’éternuer sur l’animal;
  • éviter tout contact proche avec l’animal. Le tenir à 1-2 mètres;
  • éviter que l’animal les lèchent;
  • éviter de dormir avec l’animal;
  • se laver les mains avant de nourrir l’animal;
  • limiter les contacts de l’animal avec d’autres personnes et animaux.
2020-03-18T10:01:40+00:00 18 mars 2020|